LE PAYS DES HOMMES LIBRES OU PRESQUE

La Thaïlande. Un pays de rêve. Le paradis pour beaucoup d’occidentaux qui viennent et reviennent pour le soleil, les massages, les plages, la cuisine. Parfois aussi pour le sexe facile. L’image d’Épinal cache souvent une autre réalité. J’ai posé mes valises dans le nord-est, dans la région de l’Isan, à Mahasarakham très exactement. Ici la plupart sont des petits paysans ou des petits commerçants. Ils cultivent le riz, élèvent des poulets et des bovins, vendent leurs légumes sur le marché, vivent de petits commerces comme des restaurants de rue, des magasins de bric et de broc. La jeune génération rêve d’ailleurs et d’un pays sans roi. Cela me fait penser à la chanson de Jean-Louis Aubert « Les plages »…. 

Pour eux, le paradis c’est ici (en parlant de l’Europe).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s